Imprimer cette page

L’isolation thermique extérieure: performante et esthétique

En France, l’isolation thermique intérieure des bâtiments est traditionnellement privilégiée. Pourtant les experts préconisent aujourd’hui de réaliser l’isolation d’une habitation par l’extérieur (ITE) pour obtenir de meilleures performances.

Quelles sont les caractéristiques de l’ITE ? Dans quels cas cette solution est à privilégier et de préférence avec quels isolants ? Quel budget travaux faut-il prévoir ? 
Voici nos réponses et conseils. Laissez-vous guider…

actis_isolation_trisobardage

ITE: un manteau thermique isolant et continu

L’Isolation Thermique Extérieure consiste à isoler un bâtiment par les murs extérieurs ou par la toiture.
Elle permet de créer ainsi un véritable manteau thermique isolant et continu qui habillera esthétiquement et protègera durablement le bâtiment. Techniquement l’ITE revient à placer la couche d’isolant recouvert par un élément de parement (enduit, bardages bois, PVC, tuiles,…) sur l’extérieur des parois de structure ou de couverture de l’habitation.


Relativement méconnue du grand public, c’est une technique d’isolation globale, efficace et très performante en termes de gain énergétique et acoustique. Elle répond par ailleurs aux exigences réglementaires les plus élevées notamment celle de la future réglementation thermique RT2020

Dans cet article nous traiterons principalement de l’ITE des murs. L’isolation thermique extérieure de la toiture faisant l’objet d’un guide pratique distinct. 

Isolation thermique extérieure des murs: avantages et inconvénients

Isolation façade par l’extérieur : performante, esthétique et pratique


Outre les gains évidents en termes de confort thermique, acoustique et d’économies d’énergie, le choix d’isoler par l’extérieur votre maison offre de nombreux autres avantages :

  • Son excellente efficacité contre les ponts thermiques du bâti, responsables des déperditions de chaleur. En enveloppant le bâtiment, l’isolation extérieure recouvre en effet la jonction entre le plancher ou la dalle et les murs extérieurs en offrant un recouvrement continu.
  • L’amélioration sensible de l’inertie thermique du bâtiment .
    Murs et toiture seront maintenus en effet à une température constante quelle que soit la saison : plus de chaleur l’hiver et de fraicheur l’été !
  • Une protection renforcée et durable de votre façade
    Moins exposée aux variations de la température extérieure, les murs du bâti bénéficient d’une durée de vie accrue et se fissurent moins rapidement.
  • Les travaux peuvent être réalisés sans gêner les occupants de la maison
  • Ils peuvent être couplés avec le ravalement de votre façade
  • Vous ne perdez aucun m2 de surface habitable, quelle que soit l’épaisseur de l’isolant
  • Vous rénover et embellissez l’aspect de la façade avec une grande liberté architecturale, Ce qui pérennise et valorise votre maison.

ITE : des contraintes à ne pas négliger dont le prix

Le principal inconvénient de l’ITE est son prix, car plus cher que l’Isolation Thermique Intérieure (ITI). Il variera en grande partie selon la technique utilisée et le type de parement que vous choisirez. D’autres contraintes sont à prendre en compte :

  • Les travaux d’ITE nécessitent préalablement de consulter les règles d’urbanisme de la commune et feront l’objet d’une demande d’autorisation administrative car ils modifient l’aspect extérieur de la maison
  • Ils sont déconseillés si l’architecture du bâtiment est complexe (nombreuses parois vitrées, balcons,véranda…). Autant de ponts thermiques à traiter.
  • Les techniques de fixations et la densité de fixation des isolants posés par l’extérieur induisent des ponts thermiques intégrés qu’ils ne faut pas négliger
  • La qualité de la mise en œuvre, en particulier les découpes des isolants rigides pour assurer une bonne continuité de l’isolation est capitale

Sous enduit ou sous bardage rapporté : 2 techniques de mise en œuvre ITE à la loupe

ITE sous enduit   

L’isolant sera fixé et collé directement sur le mur puis recouvert de 3 couches d’enduit (accrochage, fond et finition).

Les techniques de pose les plus courantes dans le cadre d’un ITE sous enduit sont la pose collée, la pose calée-chevillée ou la fixation mécanique par profilés           

ITE sous bardage

L’isolant sera intégré par le biais d’une ossature intermédiaire entre le mur de maçonnerie et un parement extérieur de finition appelé bardage qui le protègera comme le ferait un enduit. 

À noter qu’une lame d’aire ventilée d’au moins 2 cm est toujours aménagée entre l’isolant et le bardage. Elle sert l’évacuation de l’humidité issue d’infiltrations ou d’éventuelles condensations.
La technique sous bardage est à priori plus complexe à mettre en œuvre que l’ITE sous enduit mais présente de nombreux atouts :

  • Vaste choix de matériaux de bardage (bois, métal, PVC, terre cuite…) et de formats (panneaux, lames horizontales ou  verticales, plaquettes…)   
  • Mise en œuvre possible sur façade irrégulière
  • Possibilité de faire un enduit sur certains supports de bardage spécifiques

Choisir le meilleur isolant pour l’isolation thermique extérieure


Les caractéristiques techniques à connaitre pour bien choisir son isolant :

  • La résistance thermique (indice R, exprimé en en m².K /W) est l’indicateur de référence.
    Elle indique la capacité de l’isolant à résister aux flux de chaleur et de froid. Plus la résistance thermique est élevée, plus le matériau est isolant.
  • L’épaisseur de l’isolant est l’autre paramètre essentiel;
    Elle détermine notamment le calcul de la résistance thermique et dépend pour beaucoup du matériau isolant utilisé.
    Sachant que l’ITE admet des épaisseurs d’isolation plus importante que l’ITI, en rénovation avec un objectif de résistance thermique de R = 3,7 m².K/W  on peut prévoir jusqu’à 20 cm d’isolant, du moins dans le cas d’un isolant classique type laine minérale.

Le saviez-vous?

Pour que la performance thermique de l’isolant soit vraiment optimale, il faudra également veiller aux critères suivants :

  • Ses qualités d’étanchéité à l’air
  • Sa souplesse, pour assurer une parfaite continuité de l’isolation et de l’étanchéité à l’air
  • Sa tenue mécanique, pour éviter son tassement avec le temps
  • Ses qualités environnementales et sanitaires
  • Ses propriétés d’isolation phonique

Quels isolants pour l’ITE sous enduit ?

Les 5 principaux matériaux utilisés pour isoler par l’extérieur sous enduit sont les suivants :

  • Le polystyrène expansé (PSE)blanc
  • La laine de roche
  • Le polystyrène expansé graphité gris
  • La mousse phénolique
  • Le panneau de fibres de bois

Quels isolants pour l’ITE sous bardage ?    

 L’air immobile étant en effet le meilleur isolant naturel, la technologie alvéolaire appliquée à des isolants permet d’atteindre des performances thermiques élevées avec un niveau d’épaisseur minimum, tout en garantissant une parfaite étanchéité du mur. C’est notamment le cas de la technologie alvéolaire Triplex® intégrée à un isolant souple sous bardage ventilé.

Ses qualités exceptionnelles en font l’une des solutions ITE les plus intéressantes actuellement.

Isolation d’une maison avec l’isolant réflecteur alvéolaire Triso-Bardage

Quel budget et aides financières pour vos travaux d’isolation de façade en ITE ?

Pratiquement 2 fois plus cher que l’ITI, le coût des travaux d’isolation thermique extérieure d’une maison est très variable.
Il dépendra notamment :

  • Du système de pose choisi
  • De la complexité architecturale de la maison (ex : nombre d’ouvertures en façade)
  • De la nature de l’isolant
  • Du choix du parement de finition (type d’enduit ou de matériau de bardage)

En moyenne, il faudra compter entre 50 et 200 € ttc/m2 pour l’ITE d’une façade (fournitures et main d’œuvre comprise) :
. de 50 à 100€/m2 pour une pose sous enduit
. de 80 à 200€/m2 pour une pose sous bardage, selon le matériau de parement choisi.
Au total, le prix de l’isolation extérieure d’une maison de 100m2 variera entre 10 000 et 20 000€.

Certes l’ITE est chère, mais de nombreux dispositifs d’aides financières et subventions existent pour alléger ce coût :
TVA à taux réduit, prêt Eco PTZ, Ma Prime Renov ‘, Prime énergie CEE… Ainsi que le dispositif travaux d’isolation à 1€, destiné aux ménages les plus modestes.
Pour en savoir plus sur leur montant et les conditions d’éligibilité, nous vous invitons à consulter notre dossier et articlessur lesaides à l’isolation.